Le schiste : une ressource réutilisable !

  • Le schiste : une ressource réutilisable !

    Le schiste : une ressource réutilisable !

    Les terrils du nord de la France représentent des montagnes de rejet de charbon. Autrefois, ce matériau ne pouvait pas être utilisé dans son intégralité parce que les techniques d’avant-guerre n’étaient pas aussi perfectionnées qu’aujourd’hui.

    Des rejets de schiste aujourd’hui réutilisables !

    Le rejet de charbon est essentiellement composé de schiste, un matériau utilisé désormais pour différentes utilisations. Le schiste est une roche à l’aspect feuilleté et donc friable.

    Il existe différentes variété de schistes :

    • une roche sédimentaire argileuse
    • une roche métamorphique

    Le schiste argileux a sédimenté au fond d’une eau calme. Il peut contenir des gaz combustibles : gaz de shale (popularisé en “gaz de schiste”).

    Le schiste métamorphique concerne davantage le bassin minier puisqu’il se trouve sur les terrils. On le dit métamorphique puisqu’il a subi une transformation naturelle due à une action de pression et de température (“montagne” de charbon entassé).

    Le schiste extrait des terrils houillés est utilisé pour la réalisation des assises des chaussées.  On trouve deux types de schistes de ces terrils :

    • le rouge, résultat d’une combustion naturelle, mais pouvant être contrôlée, à l’intérieur des terrils, devient résistant.
    • le noir, son état naturel, non cuit, est plus friable et plus gras.

    En fonction de sa couleur, l’utilisation du schiste peut être différente. Le schiste rouge, par exemple, est utilisé pour les routes, les ornements d’espaces verts, mais aussi en forme plus fine – la terre battue – pour les terrains de tennis, type Roland Garros.

    Enregistrer

    Leave a comment

    Required fields are marked *